Respecter la loi d'ohm

Reconstructible : les notions de base

Débuter dans le reconstructible avec la cigarette électronique demande d’acquérir certaines notions de base afin d’éviter les problèmes, principalement si vous souhaitez utiliser un Mod mécanique.
Nous vous conseillons de bien lire et comprendre cet article avant de faire vos montages, il en va de votre sécurité. 

Définition de la loi d’Ohm selon Wikipédia :

La loi d’Ohm est une loi physique qui lie l’intensité du courant électrique traversant un dipôle électrique à la tension entre ses bornes et permet de déterminer la valeur d’une résistance. La loi d’Ohm a été ainsi nommée en référence au physicien allemand Georg Simon Ohm qui la publie en 1827, dans son œuvre Die galvanichte Kette matematisch bearbeitet.

De la théorie à la pratique…

Attention ça va chauffer !!
La tension (en volt) qui sort de votre accu arrive sur votre résistance, R (en Ohm Ω) est proportionnel à l’intensité du courant électrique(en ampère) qui la traverse.
Les valeurs que nous connaissons :

  • U est la tension de votre accu à pleine charge, soit 4,2 Volts.
  • R est la puissance de votre résistance, pour notre exemple, nous allons utiliser 1 Ω.

Nous cherchons I (l’intensité du courant qui traverse l’accu)
La formule est : R = U/I donc I = U/R

Partons du principe que votre batterie est chargée a son maximum, soit 4,2 Volts. Vous connaissez la valeur de la résistance de votre clearomiseur ou atomiseur. Vous désirez savoir l’intensité qui sera demandée à votre accu :

Résistance (en Ohm Ω)Décharge (en Ampères I)
1 4,2
0,9 4,66
0,8 5,25
0,7 6
0,6 7
0,58,4
0,4 10,5
0,3 14
0,2 21
0,1 42

Exemple de calcul d’Intensité :

On connaît la Tension U de notre accu et on a une résistance de 1 Ω, on cherche I :
U = R x I soit 4,2 = 1 x I
Donc I = U/R soit I = 4,2/1 = 4,2 A (ampères)
Le tableau si dessus vous indique que plus votre résistance est basse plus vous allez imposer un courant de décharge fort à votre batterie.

Connaitre la puissance délivrée

Si la Loi d’Ohm s’exprime par U = R x I, elle est nécessaire en priorité avant tout calcul, car c’est elle qui garantira que la puissance envoyée à votre résistance sera adaptée au CDCM de l’accu et surtout, à votre sécurité.
Après avoir calculé la Loi d’Ohm, on peut alors calculer la Puissance. 
La Puissance électrique s’exprime de cette façon : la puissance électrique P (en Watts) reçue par un dipôle (notre résistance) dépend de la Tension U (en Volt), et de l’intensité I (en Ampères) soit : P = U x I

Résistance (en Ohm Ω)Décharge (en Ampère I)Puissance (en Watts P)
1 4,2 17,64
0,9 4,66 19,57
0,8 5,25 22,05
0,7 6 25,02
0,6 7 29,4
0,5 8,4 35,28
0,4 10,5 44,1
0,3 14 58,8
0,2 21 88,2
0,1 42 176,4

En pratique :

Exemple de calcul avec notre résistance de 1 Ohm : 

On connaît la tension U de notre batterie (4,2 Volt), nous avons une résistance R de 1 Ohm (Ω), et I est de 4,2 Ampères. 
Si P = U x I, alors P = 4,2 x 4,2 = 17,64 Watts à délivrer.

Exemple avec une résistance de 0,4 Ohm (Ω) :


U = R x I, soit 4,2 = 0,4 x I
 Alors I = U/R = 4,2/0,4 = 10,5 A. 
Si P = U x I, donc P = 4,2 x 10,5 alors P = 44,1 Watts.
Pour faire fonctionner proprement et correctement ma Résistance, je dois pouvoir délivrer une puissance de 44 Watts et avoir un accu supportant 10,5 Ampères de Décharge.

Plus la valeur de votre Résistance est basse, plus vous allez devoir envoyer de Puissance à votre Résistance, tout en imposant un Courant de Décharge fort à votre accu. Et pour en savoir plus sur les accus, c’est ici !

Qu’est-ce que le CDC, capacité de décharge

Sur un accu, vous trouverez les indications CDC (capacité de décharge continue), CDC (capacité de décharge maximum)CDPM (capacité de décharge pulsée maximum).
Attention chaque accu à son propre CDC, CDCM et CDPM. Ne négligez pas ces facteurs, il en va de votre sécurité, ne dépassez jamais ces valeurs.

Le Courant de Décharge Pulsé Maximal (CDPM) d’un accu concerne la décharge d’un accu durant une courte période (quelques millisecondes). C’est une sorte de mode « Boost » qui permet de lancer la décharge de l’accu avant que celui-ci ne se « stabilise » sur son Courant de Décharge Continu Maximal.
Le Courant de Décharge Continu Maximal (CDCM) est un facteur primordial à prendre en compte, car il détermine les limites d’utilisation de l’accu et c’est un critère qu’il faut prendre en compte lorsqu’on souhaite vaper à hauts Wattages ou bien avec une Résistance très basse. Il s’agit du Courant de Décharge en Continu d’un accu, effectuée d’une seule traite, et ce, sans interruption, du début à la fin de votre « taffe ».
Selon votre Résistance et votre Puissance, vous allez solliciter votre accu pendant un court instant et lui demander de fournir une Décharge plus ou moins importante (du début à la fin de votre « taffe »). En général, un accu affichant 20 A de CDCM peut envoyer 25 A en CDPM (car sa durée est très courte avant de se stabiliser). Néanmoins pendant ce court instant, et par mesure de sécurité, il ne faut pas dépasser le CDPM de votre accu. Ne jouez pas avec le feu non plus.
Certaines marques affichent le CDPM au lieu d’afficher un CDCM. Ce n’est pas vraiment la même chose… Attention, les marques jouent un peu sur ces données (l’étiquette d’une marque présente une valeur en continue, d’autres en pulse, etc.) et c’est un peu la jungle.
Attention donc à connaître la source de vos accus et surtout à dissocier le CDCM du CDPM.

Ce qu’il faut retenir :

La cigarette électronique impose de respecter quelques règles en fonction de l’utilisation de chacun. 
Connaître la Loi d’Ohm et sa valeur de Résistance, apprendre à utiliser ses accus et surtout à connaître leurs limites, etc. Tout cela est capital.
N’essayez surtout pas de brûler les étapes, calculer en premier la loi d’Ohm puis calculez la puissance. Vous ne gagnerez jamais face à un accu qui explose.
Respecter la loi d’Ohm pour votre sécurité