DIY Do It Yourself - Comment fabriquer son e-liquide ?

Fabriquer soi-même ses e-liquides - un guide pour les débutants

Il arrive un moment où chacun d’entre nous ne veut plus se contenter de e-liquides préfabriqués, mais souhaite fabriquer lui-même ses liquides. Celui qui peut fabriquer lui-même son e-liquide découvre un tout nouveau monde d’arômes différents et surtout de forces et d’intensités différentes. Pour que tu sois en mesure de fabriquer toi-même ton e-liquide à l’avenir, tu trouveras ici un mode d’emploi détaillé. Tu apprendras ainsi non seulement à mélanger correctement la base, mais aussi à mélanger un arôme, ce qui t’ouvrira toutes les possibilités. Utilise simplement nos instructions de mélange de e-liquides et profite de la facilité d’exécution.

calculateur DIY

De quoi a-t-on besoin pour fabriquer les e-liquides ?

Pour que tu puisses fabriquer ton e-liquide confortablement et facilement, il existe toute une série d’outils et d’objets dont tu as besoin. Tu peux entre autres acheter les outils suivants pour mélanger les différents arômes et les e-liquides :

  • Bouteilles
  • une seringue ou une pipette
  • Des gants
  • Un support 

Les bouteilles servent à mélanger facilement le e-liquide. Tu peux y verser les différents composants et les associer très facilement en les secouant. De plus, tu peux très bien conserver ton liquide prêt dans les petites bouteilles et le verser facilement dans ta cigarette électronique en cas de besoin. Les petites bouteilles sont donc toujours un bon choix pour les auto-mélangeurs.

Une seringue ou une pipette est importante pour que tu puisses mesurer et combiner les différents ingrédients de manière très précise. En particulier pour les arômes, tu n’as souvent besoin que de quelques millilitres dans ton mélange. C’est pourquoi une seringue ou une pipette disponible dans le commerce est exactement le bon choix pour que tu puisses mesurer exactement les différents composants. Si tu souhaites mélanger l’arôme et le e-liquide ou mélanger différents arômes, tu devrais toujours travailler avec une telle solution. 

Les gants sont surtout importants si tu veux ajouter de la nicotine à ton mélange. En effet, la nicotine n’est pas seulement absorbée lors de la vaporisation, mais aussi par la peau. C’est pourquoi tu devrais toujours porter des gants lorsque tu mélanges des arômes avec de la nicotine et ainsi protéger ta peau. En effet, la nicotine est un poison de contact assez dangereux et doit donc être manipulée avec précaution.

Un support n’est pas absolument nécessaire, mais il est extrêmement utile. Peu importe la prudence avec laquelle tu travailles, il arrive toujours que tu renverses quelque chose ou que tu fasses une erreur lorsque tu fabriques toi-même des e-liquides. En utilisant un support simple et nettoyable, tu veilleras à une meilleure hygiène et tu pourras ainsi travailler plus sereinement. C’est pourquoi nous conseillons toujours l’utilisation d’un support lavable et lisse dans notre guide d’auto-fabrication de e-liquides.

Quelle base utiliser pour fabriquer soi-même son e-liquide ?

La base de tout e-liquide est la base, c’est-à-dire la base de l’ensemble du mélange. Là aussi, il existe de nombreuses variantes au choix. Mais cela ne doit pas t’effrayer en tant que débutant dans ce domaine. La base la plus courante offre un rapport de mélange de 50:50 de prpoylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG). Cette base convient à tous les types de vapoteurs et à tous les arômes de la même manière et constitue pour les débutants le matériel parfait pour débuter. D’autres proportions de VG et de PG ne sont généralement utilisées que si tu as plus d’expérience et que tu souhaites un meilleur développement de l’arôme via le mélange. Mais à quoi servent le PG et le VG et pourquoi de nombreuses bases contiennent-elles encore de l’eau ? Examinons la base de plus près.

  • Le propylène glycol (PG) est le porteur de goût de la base et joue donc un rôle important dans un e-liquide. C’est important, entre autres, lorsqu’on fabrique soi-même son liquide, car la proportion de PG diminue la proportion d’arôme nécessaire. Cependant, de nombreux utilisateurs trouvent qu’une proportion très élevée de PG dans le e-liquide est gênante, car elle est perçue comme grattant la gorge. Pour cette raison, les proportions de mélange de 50:50 sont particulièrement recommandées pour les débutants.
  • La glycérine végétale (VG), en revanche, influence aussi bien les propriétés d’écoulement du liquide que la formation de vapeur. Plus la proportion de glycérine est élevée, plus la vapeur peut se former et plus la base est visqueuse.
  • L’eau, en revanche, est surtout là pour influencer la viscosité du liquide. Plus la part de VG dans la base est élevée, plus le e-liquide est épais. Cela peut conduire à ce que certaines e-cigarettes ne soient plus en mesure de vaporiser le liquide. Il faut alors ajouter de l’eau pour maintenir la fluidité du e-liquide.
  • La nicotine est également ajoutée à la base. Comme il n’existe actuellement plus que des booster de nicotine, ceux-ci doivent être ajoutés à la base dans les proportions adéquates. Tu obtiendras ainsi une base avec une proportion de nicotine adaptée à ton goût.

Quels sont les coûts ?

Le coût de fabriquer son e-liquide est toujours un facteur particulièrement important. À long terme, il est nettement plus avantageux de fabriquer ses propres e-liquides. En effet, la base seule est agréablement bon marché et tu peux la combiner avec de nombreux arômes différents. Si tu utilises nos instructions pour fabriquer toi-même tes e-liquides et que tu choisis des arômes de bonne qualité, tu peux facilement fabriquer tes e-liquides selon tes besoins.

Si tu réfléchis à ce que coûte un petit flacon de liquide prêt à l’emploi et que tu considères ensuite le prix des différents ingrédients lorsque tu fabriques toi-même le e-liquide, tu obtiens des prix nettement différents. Tu peux consulter notre rubrique DIY pour fabriquer toi-même le e-liquide et économiser encore de l’argent. Dans l’ensemble, tu vois donc que cela vaut vraiment la peine de se pencher sur la fabrication de e-liquides. 

Un liquide prêt à l’emploi coûte en général entre 5 et 6 euros les 10 ml. Même si tu dois recourir aux boosters de nicotine actuels et que tu achètes en plus la base et les arômes, tu es nettement en dessous en les mélangeant toi-même. Souvent, tu peux compter sur des prix compris entre 1 euro et 2 euros maximum par 10 ml de liquide. En fabriquant toi-même ton e-liquide, tu ne paies donc qu’un tiers du prix et tu as en outre un contrôle total sur les différents arômes et les proportions du mélange. Il est donc nettement plus rentable de fabriquer soi-même son e-liquide.

Comment fabriquer soi-même le liquide ?

Le mélange proprement dit est rapide et facile. Avec la base de ton choix et l’arôme de ton choix, tu peux facilement mélanger ton liquide toi-même. Veille à respecter le bon rapport de mélange entre l’arôme et le liquide. Tu peux aussi mélanger et combiner différents arômes et les associer ensuite à la base. Qui sait si tu ne trouveras pas ainsi le goût de tes rêves ? La base et l’arôme sont mesurés avec précision et versés dans le flacon. Là, tu peux combiner le mélange en le secouant vigoureusement. Il ne reste plus qu’à laisser mûrir et infuser, et plus rien ne s’oppose à la création de ton propre liquide.

Comment calcule-t-on le rapport de mélange ?

Le rapport de mélange de la base et de l’arôme, mais aussi de cette combinaison et de la nicotine, est très compliqué et demande un peu plus d’efforts. Tu peux toutefois utiliser facilement notre calculateur DIY. Celui-ci te dira exactement quelles quantités d’arôme tu dois mélanger à quelle quantité de base et avec quelle valeur de nicotine, afin que tu puisses profiter du mélange parfait. C’est aussi simple que ça de fabriquer soi-même son e-liquide : Allumer la calculatrice et démarrer. Si notre calculateur pratique n’est pas à ta disposition, tu peux bien sûr calculer le rapport de mélange à la main.

C’est surtout le rapport de mélange des arômes qui joue un rôle important. Si tu veux mélanger les arômes, tu dois viser – selon le fabricant – un mélange de 3 à 15%. Tu dois donc ajouter à ta quantité fixe de base un pourcentage d’arômes qui se situe dans cette plage de tolérance. Surtout pour les nouveaux arômes que tu ne connais pas, tu dois souvent t’efforcer d’atteindre progressivement le rapport de mélange parfait.

Calculons simplement un mélange avec un dosage de 5 % d’arôme.

Tu veux fabriquer 100 millilitres de ton nouveau e-liquide.

  • Il faut fabriquer 100 millilitres de e-liquide. En mélangeant soi-même, il faut donc mélanger 97 millilitres de base et trois millilitres d’arôme pour obtenir un liquide à trois pour cent. 
  • Avec un dosage recommandé de 6%, le tout se présente alors comme suit :
  • 100 (ml) / 100 x 5 (%) = 5 (ml) 
  • Pour un mélange de 5 %, tu as donc besoin de 5 ml d’arôme et de 95 ml de base. Tu peux facilement convertir ce calcul pour d’autres proportions et quantités de mélange.

Voici un deuxième exemple pour illustrer mon propos :

  • 500 ml de liquide doivent être produits. Le mélange doit avoir une teneur en arômes de 11 %. Nous insérons donc ces chiffres dans notre calcul : 
  • 500 (ml) / 100 x 11 (%) = 55 (ml)
  • Pour tes 500 ml de liquide fini, tu as donc besoin de 445 ml de base et de 55 ml d’arôme.

Cliquez ici pour accéder à notre calculateur de liquide.

Combien de temps le e-liquide doit-il "infuser" ?

Même si tu maîtrises déjà la fabrication de ton e-liquide les yeux fermés, il ne faut pas pour autant vapoter ton nouveau e-liquide directement après l’avoir mélangé. En effet, les différents arômes ne se combinent pas toujours facilement avec la base, de sorte qu’au début, l’arôme peut à peine se diffuser ou seulement en partie. Cela signifie qu’un liquide frais doit d’abord s’infuser et donc mûrir. Tu peux tout simplement fabriquer toi-même ton propre e-liquide et l’essayer ensuite directement. Si tu laisses encore infuser le e-liquide et que tu le goûtes ensuite à nouveau, tu constateras rapidement la différence.

Mais la question qui se pose maintenant est de savoir combien de temps un e-liquide doit infuser. Cela dépend de différents facteurs. Certains arômes ont par exemple besoin de plus de temps que d’autres pour se mélanger. Une période de 3 à 6 jours peut servir de valeur indicative. Pendant ce temps, tu dois laisser le liquide mûrir tranquillement. Tu peux le secouer régulièrement pour que les composants se mélangent encore mieux. Tu ne devrais toutefois pas laisser macérer un liquide plus de 2 semaines au maximum. Il n’y a donc aucun problème à fabriquer soi-même le e-liquide adéquat quelques semaines à l’avance. Pour que la base et l’arôme se mélangent au e-liquide, ils ont besoin d’un peu de temps. Il est donc important d’accorder à ton mélange un peu de temps de maturation avant de profiter pleinement de son goût.

Comment fabriquer son e-liquide ? Conseil de préparation

Comment doser mon E-liquide ?

Le dosage peut s’effectuer de deux façons différentes.

  • sois en nombre de gouttes.
  • sois en %, donc en millilitre.

Il faut compter en moyenne, de 3 à 5 % (10 à 15 gouttes pour 10 ml de base) d’arômes dans un e-liquide.

Sachez que 1 ml d’arôme représente 30 gouttes. Si vous devez mettre 5 % d’arôme dans la base, il faudra donc 5 ml pour 100 ml, donc 0.5 ml d’arôme soit 15 gouttes pour 10 ml.

Fabriquez votre e-liquide :

Les ingrédients :

  1. Une base prête à l’emploi
  2. Un ou des arômes concentrés.
  3. Facultatif : un additif (+/- sucré, +/- acide, équilibrant, effet bonbon…).

Le matériel :

  1. Une grosse seringue de 10 à 30 ml pour les bases
  2. Une plus petite pour les arômes de 1 ml
  3. Des flacons en plastique ou en verre de 5ml/10ml/30ml pour faire vos préparations
  4. Des gants en latex
  5. Des lunettes de protection

La préparation :

  1. SE LAVER LES MAINS, TRAVAILLER HORS DE PORTÉE DES ENFANTS, SUR UN PLAN DE TRAVAIL PROPRE.
  2. À l’aide d’une seringue ou d’une pipette, remplir un flacon vide avec votre base prête à l’emploi (Pour fabriquer 10 ml d’e-liquide : mettre 8 ml de base, les +/- 2 ml restants seront les arômes et additifs).
  3. La base contenant de la nicotine doit être manipulée avec beaucoup de précautions. Nous vous conseillons d’utiliser des gants latex et des lunettes de protection pour une sécurité maximum.
  4. Agitez vos flacons d’arôme avant l’emploi.
  5. Ajoutez quelques gouttes d’arôme(s) (voir les recommandations de dosage sur la fiche produit).
  6. Facultatif : ajoutez un ou plusieurs additifs.
  7. Secouez énergiquement 10 à 20 secondes et laissez reposer pour la maturation des arômes.
  8. Lavez-vous à nouveau les mains, nettoyez votre matériel et votre plan de travail.
  9. Notez votre recette pour la refaire plus tard ou la transmettre.

La maturation :

La maturation est une étape incontournable, c’est la période qui correspond au développement des saveurs d’une préparation de e-liquide. En effet, l’arôme ne s’exprime pas immédiatement, il faut compter :

  • Un minimum de 15 jours voire plusieurs semaines pour les arômes de type tabac.
  • Un minimum de 48 h pour les autres.

Pour un rendu optimal, il faut bien agiter la fiole une fois la préparation terminée et un peu chaque jour pour bien diffuser l’arôme.

À noter également que le temps de maturation diffère suivant la base utilisée. Plus le taux de glycérine végétale est important plus le temps de maturation est long. 

La dégustation :

Une fois la phase de maturation terminée, votre e-liquide est prêt à être goûté. Si vous trouvez le rendu des saveurs trop léger vous pouvez ajouter quelques gouttes d’arômes et le laisser reposer minimum 48 h. Au contraire si votre liquide est trop fort vous pouvez le diluer en ajoutant de la base.

  • Trop dosé =, il faut diluer : on ajoute de la base.
  • Pas assez dosé = on ajoute quelques gouttes d’arôme.

Les conseils :

  • Commencez avec un seul arôme avant d’envisager des mélanges de plusieurs arômes.
  • Pour les additifs (optionnels) restez dans des proportions de 1 à 3 % de votre mélange liquide de base + arôme(s) concentré(s), les additifs étant généralement très puissants.
  • Étiquetez vos préparations : arômes, Dosage, taux de nicotine, date de production.
  • Faites vos nouvelles recettes dans des flacons de 10 ml, mais en faible quantité (5 ml) pour permettre des réajustements d’arôme ou de base.
  • Ne négligez pas la phase de maturation. Pour diminuer le temps d’attente, vous pouvez ajouter 1 ou 2 gouttes de vinaigre blanc à la préparation ou bien laissez le flacon “ouvert” quelques heures par jour en le remuant de temps en temps afin de favoriser l’oxydation.