livraison gratuite Livraison offerte

service client 06 81 25 88 29

livraison gratuite Livraison offerte

Sevrage et addictologie

Pour commencer : 

  1. Le problème des addictions
  2. Accoutumance, dépendance ou addiction ?
  3. Quel est le rôle du cerveau dans l’addiction ?

La dépendance à la nicotine est un problème qui touche de plus en plus de personnes. En effet, il s’agit d’une addiction dont le taux de prévalence a augmenté fortement ces dernières années en France. Selon le dernier rapport de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), il y aurait aujourd’hui plus d’un million de fumeurs en France dont 80 000 qui sont dépendants à la nicotine.

Cette addiction touche autant les hommes que les femmes, et affecte une partie importante de la population. Par conséquent, la dépendance à la nicotine est devenue un problème de santé publique.

Sevrage et addictologie

Nicotine : les symptômes de sevrage.

Il y a plusieurs signes et symptômes de sevrage à la nicotine. Quand vous arrêtez de fumer, vous pouvez avoir des maux de tête, début d’insomnie, état d’anxiété, léthargie et irritabilité. Les symptômes sont probablement les pires au cours des trois premiers jours. Les symptômes de sevrage à la nicotine sont généralement la raison pour laquelle les fumeurs ont du mal à arrêter de fumer. Cependant, la nicotine s’élimine très rapidement dans le corps. Il faut compter environ quatre jours pour que l’on ne détecte plus de trace dans le sang après l’arrêt du tabac. 

Quels outils pour vous aider à arrêter de fumer ?

Oubliez les patchs et les gommes à mâcher. Ils sont inefficaces et n’aident pas les fumeurs à arrêter de fumer. La réelle raison pour laquelle nous n’arrivons pas à arrêter de fumer est que la nicotine ne quitte pas notre corps suffisamment rapidement. Les gommes à mâcher ou les patchs soulagent certains symptômes de sevrage mais ne suppriment pas le besoin de nicotine. Les cigarettes électroniques sont un excellent moyen d’arrêter de fumer.

Le tabagisme

Le tabagisme a un impact négatif sur les personnes qui fument, mais aussi sur toutes les personnes qui entourent les fumeurs. Il y a un risque accru de cancer, d’embonpoint et d’autres maladies cardiaques chez les personnes fumantes. Les risques de problèmes respiratoires sont également accrus. Les enfants et les adolescents qui voient des adultes fumer sont plus susceptibles de commencer à fumer eux aussi.

La nicotine produite par une cigarette envoie une information au cerveau qui lui donne envie d’en fumer une autre. La nicotine n’est pas dangereuse pour la santé, mais ce qui pose vraiment problème avec le tabac, c’est la combustion qui est toxique pour pouvoir inhaler la cigarette.

Les cigarettes contiennent de nombreux produits chimiques qui se dégagent par la fumée. Les fumeurs ne peuvent pas toujours identifier ces produits chimiques, mais certains d’entre eux sont toxiques pour le cœur et les poumons.

Les cigarettes nuisent à la santé des poumons et provoquent la mort par cancer. Le risque augmente avec le nombre de cigarettes fumées. L’utilisation du tabac est un facteur de risque important de décès prématuré par cancer.

Tabagisme : les personnes à risque.

Ni plus ni moins. Les fumeurs, les anciens fumeurs et les enfants de fumeurs connaissent mieux la question que les non-fumeurs, mais il y a d’autres personnes à risque. 

Parmi elles, on trouve les personnes qui ont été traitées pour un cancer, ceux qui ont connu des expositions professionnelles à des substances cancérogènes, les personnes exposées à certains produits chimiques ou encore les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires ou respiratoires.

Des études récentes montrent que certaines caractéristiques génétiques augmentent véritablement le risque de dépendance à la cigarette et au cancer du poumon. ce qui explique la raison pour laquelle tous les fumeurs ne réagissent pas de la même façon fasse à la cigarette.

La cigarette électronique et le sevrage tabagique

La cigarette électronique est un produit qui continue à susciter beaucoup de controverses. Elle a pourtant le pouvoir de sevrer l’utilisateur de tabac et présente peu de risques pour la santé. Mais dans quelle mesure le vapotage aide-t-il à arrêter de fumer ? Et si la cigarette électronique ne permet pas de cesser de fumer, est-elle vraiment un outil de sevrage efficace ? 

Le vapotage : des effets favorables sur la santé ?

La cigarette électronique permet de vapoter un liquide contenant des arômes et des nicotine, mais pas de composé cancérogène. L’utilisateur ne reçoit donc aucune émanation toxique ou irritante. La cigarette électronique est donc un excellent substitut nicotinique par son seul but de limiter les effets néfaste du sevrage tabagique. l’utilisateur pourra, à son rythme, diminuer la dose de nicotine administré chaque jour pour enfin en finir avec les effets de manque.

Sevrage et addictologie

Le vapotage : un substitut aux cigarettes ?

La cigarette électronique permet l’arrêt du tabac, mais pas de fumer. Elle est d’ailleurs interdite partout où elle est interdite de fumer. La cigarette électronique est un substitut nicotinique permettant de sevrer l’utilisateur des effets néfastes du tabac et donc d’arrêter de fumer. Mais elle ne cesse pas pour autant les comportements addictifs envers la nicotine, et l’utilisateur risque donc de replonger dans le paquet de tabac s’il ne prend pas conscience de l’effort à faire pour résister par la suite.

Un bon sevrage tabagique prend du temps, il ne faut pas bruler les étapes et ne pas forcer les choses. Il faut apprendre a écouter son corps pour déterminer le moment idéale pour diminuer le taux de nicotine dans le e-liquide. 

Une fois que le taux de nicotine sera réduit au maximum, il ne restera qu’a attendre la fin de votre sevrage tabagique qui est une étape très importante. La cigarette électronique vous aidera à passer ce cap difficile.

Qui n’y arriverait pas sans elle !

A la fin d’un bon sevrage tabagique, il ne faut pas se laisser aller, il est important de garder sa cigarette électronique pour se prémunir d’une éventuelle envie de tirer sur une clope.

Olivier

Olivier

Ancien cuisinier gastronomique, la cigarette a complètement détruit mes papilles. À près avoir découvert la Vape en 2012, j'ai redécouvert les saveurs grâce à la diversité des arômes. J'ai décidé aujourd'hui de partager avec vous mes connaissances à travers Vapote Market.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Logo Vapote Market boutique Vape

avez-vous plus de 18 ans ?

En entrant sur ce site, je reconnais être majeur(e) et que je suis autorisé(e) par la législation de mon pays à acheter des produits contenant de la nicotine.

En entrant sur ce site vous acceptez nos conditions générales de ventes. la nicotine contenue dans ce produit crée une forte dépendance. son utilisation par les non-fumeurs n’est pas recommandée