Livraison Gratuite 

Accus: règles de sécurités

COMMENT UTILISER UN ACCUS AVEC UNE CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ?

La vape ce n’est pas forcément simple pour tout le monde surtout quand il s’agit d’aborder la question des accus (ou accumulateurs), ces « piles » qui permettent de faire fonctionner vos dispositifs de vapotage. Alors au lieu de faire n’importe quoi, n’importe comment et de finir avec de graves blessures, autant prendre le temps d’apprendre a se servir de ses sources d’énergies.

LA SÉCURITÉ DES ACCUS : LA BASE AVANT UTILISATION !

Il n’est pas toujours évidant de comprendre l’utilisation des accus avec la cigarette électronique.
C’est pourquoi nous avons résumé le principal afin que vous puissiez les utiliser en toutes sécurités.
 
La sécurité :
Un accu, quelle que soit sa technologie, ou même une pile, est une source d’énergie concentrée qui a besoin d’un élément conducteur pour libérer son énergie.
Pour éviter tout risque de dégazage voire une explosion, nous vous recommandons de suivre ces quelques points.
 
Ne jamais mettre un ou plusieurs accus dans ses poches. La chaleur, la présence de clés, de pièces peuvent faire court-circuit.
Toujours entreposer ou transporter ses accus dans des boîtes les maintenant séparés les uns des autres
Faire les calculs et mesures nécessaires pour vérifier que le montage effectué ne soit pas en-dehors de la zone de sécurité de l’accu (courant trop élevé, court-circuit) voici un utilitaire très pratique pour contrôler vos montages
Éviter tout contact avec des objets métalliques, des liquides et d’éviter tout choc. Ne jamais utiliser un accu qui a subi un choc l’ayant déformé
Toujours respecter la polarité indiquée dans le MOD ou dans le manuel d’utilisation
Faire appel à un spécialiste pour l’initiation à l’utilisation d’un MOD méca
Toujours verrouiller son MOD méca ou électro en dehors de toute utilisation
Faire attention au pin positif de l’atomiseur en cas d’utilisation d’un MOD méca hybride (le pin positif doit sortir suffisamment – 1 à 2 mm – du connecteur 510 de l’atomiseur, et il doit être fixe et surtout pas sur ressort).
Prendre soin de ses accus : nettoyer les contacts de l’accu et du MOD, si des points noirs d’oxydation apparaissent (surtout sur MOD méca)
Remplacer la gaine plastique de protection (wrap) si celle d’origine est abîmée, et poser une étiquette permettant de savoir de quel modèle d’accu il s’agit, caractéristiques, etc… Ne pas utiliser l’accu si le wrap est abîmé, déchiré.
Jeter ses accus défectueux dans des conteneurs prévus à cet effet, pas dans des poubelles domestiques
Ne pas mettre un accu en bouche (ou dans tout autre orifice)
Ne pas tenir un accu par ses pôles, mais par son plastique de protection (les doigts ne sont pas toujours propres, et peuvent occasionner une oxydation des contacts des pôles)
Ne pas utiliser d’accus 18350 ou d’autres « petites » tailles pour des usages impliquant de forts courants.
On dit souvent que la mise en série de plusieurs accus est dangereuse, et c’est le cas effectivement, mais la mise en parallèle l’est tout autant sans une isolation entre chaque accu
Ne pas stocker d’accu complètement chargé : un accu chargé à 100% et stocké pour quelques mois avant d’être utilisé se déchargera un peu, et surtout, sa durée de vie s’en retrouvera impactée.
Ne pas laisser un accu Li-Ion dans une voiture au soleil, ou dans un bagage en soute dans un avion : risque d’incendie ou d’explosion très important ! (Cela concerne la ecig, les batteries pour portables, tablettes, smartphones… lisez les mises en garde de vos appareils pour savoir s’ils sont équipés d’une batterie Li-Ion)
Veiller à ce que les pôles de vos accus soient propres et sans dommages : si des « points noirs » apparaissent sur le pôle négatif, c’est le signe d’une oxydation par éclairs électriques, créant une résistance supplémentaire dans le circuit (chauffe du switch sur MOD méca)

Comment choisir un accu ?

Accu

Vous pourrez constater qu’il existe autant de marques d’accus que de fromages en France, alors ce n’est pas toujours simple de faire un choix. 
 
Nous allons donc nous limiter au quatre plus grands fabricants reconnus pour leur fiabilité : Samsung, LG, Sony et Panasonic/Sanyo.
Nous allons éviter d’acheter une marque qui est susceptible de « rewrappers » ces accus, en effet ils ont tendance à surévaluer les caractéristiques de leur matériel.
Par exemple Efest, MXJO, Enercig, Basen, AW, Brillipower sont des “rewrappers“, pas des fabricants.
 
En conclusion,
Choisissez vos batteries parmi une de ces quatre marques à l’exclusion de toute autre pour les 18650. Les caractéristiques annoncées par ces fabricants sont exactes, parfois même légèrement sous-estimées.
 
Caractéristiques des accus :
 
Les différents formats des accus :
Exemple sur un accu 18650 : Les deux premiers chiffres indiquent le diamètre en millimètre de l’accu, les deux suivants sa longueur toujours en millimètre, et le “0” à la fin indique qu’il est rond. Une 18650 est donc une batterie cylindrique de 18 mm de diamètre et 65 mm de long.
 
Il existe beaucoup de format d’accus c’est pourquoi nous conseillons de vous reporter au mode d’emploi de votre cigarette électronique afin d’utiliser le format qui correspond.
 
La capacité : exprimé en mAh, indique l’autonomie de l’accu.
 
mAh correspond à : milliampère par heure 
Elle représente le nombre de milliampères que la batterie est capable de restituer en une heure. Par exemple, un accu de 3000 mAh peut restituer 3000 milliampères pendant une heure. Si on l’utilise à 1500 milliampères (mA), la moitié donc, elle tiendra 2 heures.
Une batterie tiendra bien moins longtemps si vous vapez à 100 W que si vous vapez à 10 W.
 
Le courant de décharge maximal (CDM)
 
Le courant de décharge maximal, ou CDM, qui indique l’intensité maximale que la batterie peut sortir.
C’est donc l’intensité qu’il ne faut pas dépasser avec une batterie, donc la puissance maximale qu’elle peut délivrer. Le CDM est l’intensité que la batterie peut sortir en continu sans que sa température dépasse 80°C.
 
La tension nominale :
 
Le terme ne vous dit peut-être rien, et pourtant vous en connaissez très probablement la valeur : il s’agit du “3,7 V” indiqué en gros sur toutes les batteries dont nous nous servons dans la vape.
 Nos accus ont une tension nominale de 3,7 V ou 3,6 V parce qu’ils utilisent une chimie Li-On. On peut ainsi également déterminer le genre de chimie utilisée dans une batterie d’après sa tension nominale.
À l’usage, cette valeur n’a pas une grande importance pour nous. Si vous souhaitez conserver au mieux une batterie sur une longue période sans l’utiliser, chargez-la à sa tension nominale pour la préserver au mieux. C’est également la tension de fonctionnement idéale de la batterie. 
 
La chimie des accus :
 
Les références que l’on voit sur les chimies des batteries sont IFR, IMR, INR et ICR. Le “I” signifie lithium. Le “R” à la fin signifie “round” en anglais, donc c’est une batterie ronde, ce qui n’a rien à voir avec la chimie. Enfin les lettres au milieu représentent “ferrous phosphate” pour le "F", manganèse pour le "M", nickel pour le "N" et cobalt pour le "C".